De l'armure aux gilets

  • Performance

Kubra Khademi

Le gilet pour avoir chaud. Le gilet pour se cacher. Le gilet pour se protéger. Le gilet comme armure…Le gilet que Kubra Khademi a décidé d’explorer est pluriel.

Portrait de Kubra Khademi © Julien Pebrel

Présentation

Nous portons un gilet comme un gilet peut aussi porter, contenir, se remplir. Il est dans ses poches, ses ourlets ou ses galons le contenant et le contenu d’une histoire qui, quelquefois en temps de guerre n’est plus que réunie dans cette pièce de tissu. Gilet de survie, gilet par balle, gilet de sauvetage, gilet de protection, gilet de sécurité... Le gilet devient une seule et même protection, disant haut, fort et de loin par quelques lettres cousues ce que nous représentons : presse, croix-rouge, médecin, ONG... En Afghanistan, il y a une expression qui dit : « n’oublions pas l’Histoire ! »

Ici, il s’agit donc de coudre, de broder et de narrer cette histoire de l’Afghanistan ; Kubra Khademi un gilet sur les épaules. À l’instar des armures conservées dans nos musées, sans doute pour ne pas perdre la mémoire des guerres passées, et de sentir la matérialité du danger et de la violence, Kubra Khademi dépose les gilets des gardes robes des guerres contemporaines pour en préserver la mémoire et nous en faire goûter l’horreur. Les exposer, peut-être pour nous pousser à imaginer la fin de ces conflits ?

Distribution

Performance de et avec Kubra Khademi

Production

Production Galerie Éric Mouchet (Paris) et Latitudes Contemporaines (Lille)
En partenariat avec ARTE, France Médias Monde

Infos pratiques

Photos

First but not Last Time in America © Land Mine, Grenade, Kubra Khademi

En savoir plus

Et…