ANIMA

à partir de l’œuvre Post Atlantica de Noémie Goudal

  • Indiscipline

Noémie Goudal et Maëlle Poésy

Dijon - Paris / Création 2022

Par un dispositif vidéo, musical, et une artiste suspensive qui exposent le public à une sensation physique du temps, ANIMA raconte les métamorphoses invisibles des paysages et des lieux avec lesquels nous cohabitons.

ANIMA, Noémie Goudal et Maëlle Poésy, 2022 © Vincent Arbelet

Présentation

ANIMA ou la rencontre de la plasticienne Noémie Goudal et de la metteuse en scène Maëlle Poésy autour d’un objet immersif qui veut concerner et toucher le public au plus près. En s’inspirant de recherches en paléoclimatologie et des études sur nos perceptions en milieux clos, les deux artistes interrogent nos sensations et nos besoins de repères spatiaux comme temporels. Quels vertiges nous saisissent quand la ligne d’horizon disparait, voire les aspérités du sol ? Quels dérèglements nous habitent quand nous ne savons plus séparer le jour de la nuit ? Accompagné par la création musicale de Chloé Thévenin, le dispositif vidéo dans lequel nous sommes plongés nous parle de nos paysages, et évoque les métamorphoses invisibles de nos habitats. Au sein de cette proposition suspendue, l’artiste performeuse Chloé Moglia vient traverser la géographie d’ANIMA et nous donne à éprouver la sensation physique et plastique du temps. « Qu’est-ce que le présent sinon un instant aigu de ressenti ? Il nous tient à cœur de raconter la convergence des temps, un passé qui nourrit un présent qui s’inscrit dans un futur. »

Chloé Moglia
Performeuse et directrice artistique du Rhizome, Chloé Moglia développe au travers de ses créations en solo ou collectives, une exploration singulière de la suspension. Ses spectacles et performances jouent avec les corps, la lenteur, les lois de la physique et le vertige. Défendant une pensée incarnée, autant qu’une corporéité sensible, elle s’attache à déployer attention et acuité en liant pratique physique, réflexion et sensitivité.  

Chloé Thévenin
DJ dans les clubs et festivals, Chloé Thévenin travaille aussi en studio à construire des mondes, des climats, à faire des ponts avec d’autres cultures que celle du clubbing. Productrice d’albums, sortes d’autoportraits électroniques, Chloé signe par exemple des BO de films, des musiques pour la danse ou l’habillage sonore de France Culture.

Distribution

Avec Chloé Moglia

Conception et réalisation Noémie Goudal et Maëlle Poésy
Écriture de la suspension et sa réalisation Chloé Moglia
Musique originale Chloé Thévenin (composition et interprétation)
Scénographie Hélène Jourdan
Lumières Mathilde Chamoux
Costumes Camille Vallat

Régie générale et plateau Géraud Breton
Régie son Samuel Babouillard
Régie vidéo, lumières Pierre Mallaisé
Assistanat Clara Labrousse et Pauline Thoër
Administration de production Miléna Noirot
Diffusion Florence Bourgeon

Production

Production Théâtre Dijon Bourgogne Centre dramatique national
Production et dispositif scénographique du film Mondes nouveaux
Coproduction Compagnie Crossroad, Atelier Noémie Goudal, Espace des Arts Scène nationale de Chalon-sur-Saône, L’Azimut (Antony et Châtenay-Malabry)
Avec le soutien de Rhizome-Chloé Moglia, Fonpeps et Women In Motion, un programme de Kering qui met en lumière les femmes dans les arts et la culture, Rencontres de la photographie d’Arles
Co-accueil Collection Lambert 

L’exposition Phoenix de Noémie Goudal sera présentée à l’église des Trinitaires du 4 juillet au 28 août 2022 dans le cadre des Rencontres de la photographie d'Arles.

Infos pratiques

Photos

ANIMA, Noémie Goudal et Maëlle Poésy, 2022 © Vincent Arbelet

Audiovisuel

En savoir plus

Et…