Partita 2

Sei Solo

musique de Johann Sebastian Bach

  • Danse
  • Musique
  • Spectacle
Archive 2013

Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz

Bruxelles - Rennes / Création 2013

Partita 2 © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Infos pratiques

Présentation

L'une a marqué le Festival dès sa première venue en 1983, l'autre a été artiste associé en 2011 ; cette même année, ils créaient chacun une chorégraphie pour la Cour d'honneur. C'est au Festival qu'Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz ont, pour la première fois, dansé ensemble, juste « pour voir ». Une expérience en silence durant laquelle leur complicité s'est imposée, les deux artistes partageant un même attachement pour la structure chorégraphiée, un même goût pour la liberté qu'offre l'improvisation. Quel meilleur terrain pour explorer cette tension entre rigueur de l'écriture et émotion, précision et sensibilité, que la musique de Bach ? Pour ce duo qu'elle a chorégraphié pour eux, Anne Teresa a choisi la deuxième partita pour violon, interprétée sur scène par Amandine Beyer. Comment aborder ce monument musical, dont la construction implacable alimente le sacré ? Comment respecter une oeuvre aussi pure tout en lui apportant le souffle qui la fera trembler ? Ensemble, ils ont étudié la partition, isolé des lignes mélodiques, identifié les contrepoints, repéré les parties plus saillantes. Une méthode que la chorégraphe belge développe patiemment dans chacune de ses créations depuis Fase, conçue en 1982 sur une musique de Steve Reich. À cette compréhension fine de la structure musicale de la Partita n° 2 s'ajoute le plaisir immédiat et charnel éprouvé par les danseurs. Leur danse est traversée par les vertiges et les envolées auxquels ils se sont abandonnés en s'appropriant cette composition, inspirée de danses baroques allemandes comme la gigue et la courante. Jusqu'à la chaconne finale, déchirante, ils interprètent à deux corps les cinq mouvements écrits pour violon seul, conscients de la grande maîtrise qu'exige cette oeuvre, sans pour autant être trop respectueux. Sur la scène vide de la Cour d'honneur du Palais des papes, qu'habitent seulement la musicienne et son instrument, Anne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz témoignent des entrelacs et des points de contact de leurs recherches respectives, du plaisir de penser et de danser ensemble. RB

Distribution

choréographie Anne Teresa De Keersmaeker
musique Johann Sebastian Bach
scénographie Michel François
costumes Anne-Catherine Kunz
assistanat artistique et direction des répétitions Femke Gyselinck
coordination artistique Anne Van Aerschot

avec Boris Charmatz, Anne Teresa De Keersmaeker
et au violon Amandine Beyer

Production

production Rosas
coproduction Festival d'Avignon, La Monnaie / De Munt (Bruxelles), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles), ImPulsTanz (Vienne), La Bâtie Festival de Genève, Berliner Festspiele / Foreign Affairs, Théâtre de la Ville avec le Festival d'Automne à Paris, Fondation Calouste Gulbenkian (Lisbonne), Künstlerhaus Mousonturm (Francfort)
avec le soutien du Musée de la danse/Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, des Autorités flamandes et de Middle Oak

Photos

En savoir plus