Anne Teresa De Keersmaeker

Anne Teresa De Keersmaeker fait irruption sur la scène artistique contemporaine au début des années 80, avec des pièces devenues depuis lors des références incontournables. Écrites selon des principes de musique répétitive, Fase en 1982 puis Rosas Danst Rosas l'année suivante renouvellent le lien pour partie distendu entre musique et danse depuis les travaux de Merce Cunningham et John Cage. Ce qui frappe dans ces premières oeuvres, c'est leur extrême maturité chorégraphique, assise sur une pratique virtuose du mouvement et un lien quasimathématique à l'espace et au temps. Tous les spectacles à venir sont déjà contenus dans cette grammaire épurée : Anne Teresa De Keersmaeker a trouvé son sillon et ne cessera de le creuser avec ténacité. Avec une incomparable force de travail, une ouverture aux styles musicaux les plus divers et une capacité à s'approprier toutes les influences chorégraphiques, l'artiste belge construit un répertoire vivant, jalonné de pièces emblématiques telles Mozart/Concert Arias, Rain ou plus récemment Zeitung et The Song. Un répertoire qu'elle entretient avec sa compagnie, Rosas, et l'école qu'elle a créée à Bruxelles en 1995, P.A.R.T.S. Au Festival, elle a dansé Fase et présenté Rosas danst Rosas en 1983, Mozart/Concert Arias dans la Cour d'honneur en 1992 et fait une belle apparition dans 'dieu& les esprits vivants' de Jan Decorte en 2005. Elle poursuit aujourd'hui le travail amorcé l'année dernière avec En Atendant : l'alliance de la danse et de l'ars subtilior.  

MF, mai 2011