Le Moine Noir

The Чёрный Mönch

D’après Anton Tchekhov

  • Théâtre
  • Spectacle

Kirill Serebrennikov

Hambourg - Moscou - Avignon / Création 2022

Andreï Kovrine, intellectuel surmené, a besoin de repos. Un moine noir fantomatique commence à le hanter… Mais il n’a pas qu’une vérité.

Le Moine Noir, Kirill Serebrennikov, 2022 © Krafft Angerer

Présentation

Intellectuel surmené, emporté par ses espoirs de liberté et de grandeur, Andreï Kovrine décide de prendre du repos à la campagne chez son vieil ami Péssôtski et sa fille Tania. Dans le jardin de la propriété, il voit apparaître le fantôme d'un moine qui hantera régulièrement son séjour jusqu'à le faire basculer dans la folie. Quand Kirill Serebrennikov adapte cette nouvelle fantastique, il se souvient qu'Anton Tchekhov dépeint des personnages pris dans « le cercle infernal » de vérités particulières. Rien de moins pour rétrécir leur champ de vision. Le metteur en scène se souvient également que le récit est composé d’une multitude de récits personnels qui se percutent et se tissent en un ensemble complexe : celui d’une vérité qu’aucun n’est capable de détenir seul. Un enjeu que l’artiste dissident traduit en montant la même histoire du point de vue de chacun des protagonistes et en multipliant les perspectives et points de fuites. Tous sont observés par Hécate, la déesse des lunes maléfiques qui hantent le plateau…

Médecin de formation, Anton Tchekhov (1860-1904) est le plus célèbre poète de la littérature russe. Il croit au progrès, au bonheur. Sa lucidité et le refus de toute illusion, sur l’homme, la société, ou la religion, ont irrigué ses œuvres mais ont aussi agi sur les renouvellements des conceptions théâtrales de son époque.

Le Moine noir, d’après Tchekhov, de Kirill Serebrennikov traduit par Daniel Loayza et Macha Zonina, suivi de la nouvelle originale traduite par Gabriel Arout, sont publiés aux éditions Actes Sud-Papiers

Distribution

Avec Filipp Avdeev, Odin Biron, Bernd Grawert, Mirco Kreibich, Viktoria Miroschnichenko, Gabriela Maria Schmeide, Gurgen Tsaturyan
Et les chanteurs Genadijus Bergorulko (baryton), Pavel Gogadze (ténor) , Friedo Henken (baryton), Sergey Pisarev (ténor), Azamat Tsaliti (baryton), Alexander Tremmel (ténor), Vitalijs Stankevich (baryton)
Et les danseurs Tillmann Becker, Arseniy Gordeev, Andrey Ostapenko, Laran, Ilia Manylov, Andreï Petrushenkov, Ivan Sachkov, Daniel Vliek

Texte Kirill Serebrennikov
Mise en scène, scénographie Kirill Serebrennikov
Collaboration à la mise en scène et chorégraphie Ivan Estegneev, Evgeny Kulagin
Musique Jēkabs Nīmanis
Direction musicale Ekaterina Antonenko, Uschi Krosch
Arrangements musicaux Andrei Poliakov
Dramaturgie Joachim Lux
Lumière Sergey Kuchar
Vidéo Alan Mandelshtam
Costumes Tatiana Dolmatovskaya 
Assistanat à la mise en scène Anna Shalashova
Traduction en français pour le surtitrage Daniel Loayza, Macha Zonina
Traduction en anglais pour le surtitrage Yvonne Griesel

Production

Production Thalia Theater (Hambourg)
Coproduction Festival d'Avignon avec le soutien du ministère de la Culture
Avec le soutien du Gogol Center (Moscou), de l'Onda - Office national de diffusion artistique
Avec l’aide de Michael Otto Foundation, Rudolf Augstein Foundation, Richard M. Meyer Foundation et Cybersteel
En partenariat avec ARTE et France Médias Monde

Une production internationale avec des artistes allemands, russes, américains, français, géorgiens, lettons, lithuaniens, arméniens et philippins.

Infos pratiques

Photos

Audiovisuel

En savoir plus

Et…

Leto

  • Territoires cinématographiques
  • Projection
  • Kirill Serebrennikov