Du temps où ma mère racontait

كما روتها أمي

  • Danse
  • Spectacle

Ali Chahrour

Beyrouth

Ali Chahrour dessine une zone sensible et instable, reflet d’un Liban actuel, où récits intimes et historiques exaltent par le geste, le verbe et le chant l’incommensurable force de l’amour familial.

Du temps où ma mère racontait, Ali Chahrour, 2022 © Candy Welz

Présentation

Le danseur et chorégraphe libanais Ali Chahrour livre le deuxième volet d'une nouvelle trilogie sur le thème de l'amour et puise, dans son histoire familiale et dans un Liban déchiré, des récits poignants. Au centre, une mère, Leïla. Près d'elle, son enfant, Abbas, qu'elle essaie de protéger d'un destin de martyr. Un peu plus en amont, une mère, Fatmeh, qui n'a jamais cessé de rechercher son enfant disparu, Hassan. Les boucles sont infinies. Porteuses d'histoires, ces héroïnes de l'ordinaire laissent leur tendresse et l'intensité de leur attachement maternel traverser leur corps et prendre voix. Sur la scène, elles mettent au monde des portraits de familles bouleversants où restera chez chacun l'infinie beauté du lien. Ali Chahrour, la comédienne Hala Omran et les musiciens du groupe Two or The Dragon viennent enrichir ces récits d'une musique empruntée autant à la culture arabe qu'aux sonorités urbaines. Mouvements, chants, paroles et musique proposent aux générations de faire autant union que sécession, à l'image de l'amour étroit et insondable qui unit une mère et son enfant. Absolu.

Distribution

Avec Abbas Al Mawla, Ali Chahrour, Leïla Chahrour, Ali Hout, Abed Kobeissy, Hala Omran

Chorégraphie et mise en scène Ali Chahrour
Musique Two or The Dragon (Ali Hout, Abed Kobeissy)
Scénographie Ali Chahrour, Guillaume Tesson
Lumière Guillaume Tesson
Son Woody Naufal 
Assistanat à la mise en scène,à la chorégraphie et traduction en anglais Chadi Aoun
Traduction en français Labiba Chaiban

Production

Production Ali Chahrour
Production exécutive Yelostudio
Avec le soutien de Studio Zoukak, Arab Fund for Arts and Culture, the Arab Arts Focus avec Stiftelsen, Studio Emad Eddin & Fondation Ford, Napoli Teatro festival, Saadallah & Lubna Khalil Foundation, Kunstfest Weimar, Zurich Theater Spektakel, Mahmoud Darwish Chair/Bozar
Avec l’aide de l’Institut français de Beyrouth, Barzakh, Beit el Laffe, KED, Mezyan, T-Marbouta, Tawlet, Eid Press
En partenariat avec France Médias Monde

Infos pratiques

Photos

Audiovisuel

En savoir plus

Et…