Homériade

de Dimitris Dimitriadis, musique Martin Romberg

  • Littérature
  • Musique
  • Spectacle
Archive 2015

Robin Renucci

Avignon / Création 2015

Homériade © Christophe Raynaud de Lage

Infos pratiques

Présentation

Sans Homère, que saurions-nous de l'histoire et de la culture de la Grèce? De cette Grèce archaïque qui précède la classique ? De ce temps qui a donné naissance à la démocratie athénienne ? De ce socle sur lequel repose encore la civilisation européenne ? De cette richissime histoire, que reste-t-il aujourd'hui pour les Grecs du XX Ie siècle ? Pour le poète Dimitris Dimitriadis, son poids est énorme et se fait sentir sur chacun de ses compatriotes. Il est un facteur essentiel de cette nostalgie, de ce frein terrible à la construction d'une autre histoire. Dans ce chant épique de l'Homériade, Dimitris Dimitriadis fait parler successivement Ulysse, l'île Ithaque et Homère, pour revisiter des thèmes qui lui sont chers : l'identité, le pays natal que l'on porte en soi, la patrie aux flous contours qui dévore ses enfants... Face à ce récit plusieurs fois millénaire, face au retour du héros au terme de son voyage initiatique, Delphine Margau a adapté le texte original et  Martin Romberg a composé la musique de cet oratorio pour orchestre symphonique. L'univers sonore soutient, accompagne et transporte la parole du poète portée par un seul et unique récitant, Robin Renucci.

Poète, dramaturge, romancier, essayiste et traducteur de nombreux auteurs français, Dimitris Dimitriadis franchit toutes les frontières de la littérature depuis sa première pièce Le Prix de la révolte au marché noir publiée en 1965. Mettant au coeur de son oeuvre son propre pays natal, la Grèce, il en interroge sans cesse les mythes fondateurs et l'histoire, entre grandeur et décadence. De manière exigeante, il soutient la nécessité vitale du renouveau, dénonce la vaine recherche d'identité passéiste et dangereuse dans les temps troublés que nous traversons.

Martin Romberg a fait ses études musicales en Norvège, son pays natal, avant de les poursuivre en Autriche et de venir s'installer dans le sud de la France. Compositeur de formation, il devient très vite un compositeur de musiques symphoniques très réputé puis développe une oeuvre musicale en lien avec les légendes populaires et les différentes mythologies européennes. Il avoue composer des oeuvres symphoniques qui lui permettent de «s'échapper du monde réel» pour découvrir «des mondes complexes et merveilleux». Grand admirateur de J.R.R. Tolkien, il travaille pour la première fois sur la mythologie grecque.

Fondé il y a plus de deux cents ans, l'Orchestre régional Avignon-Provence a d'abord rayonné sur la Provence avant de vite déborder du cadre régional pour se faire entendre dans toute la France et à l'international. En résidence à l'Opéra du Grand Avignon, il accompagne la saison lyrique de cette maison en ayant à coeur d'y associer tous les publics et en particulier celui des jeunes générations. Sous la direction du pianiste et chef d'orchestre Samuel Jean, premier chef invité, l'orchestre fait entendre un vaste panorama musical, de la musique baroque aux musiques d'aujourd'hui, développant une politique discographique dynamique.

Distribution

Texte Dimitris Dimitriadis
Musique Martin Romberg
Adaptation Delphine Margau
Direction musicale Samuel Jean

Avec Robin Renucci, Samuel Jean et l'Orchestre régional Avignon-Provence

 

Production

Coproduction Festival d'Avignon, Orchestre régional Avignon-Provence
Avec le soutien de l'Institut français de Grèce

Photos