Le sorelle Macaluso

(Les Sœurs Macaluso)

  • Théâtre
  • Spectacle
Archive 2014

Emma Dante

Palerme - Naples / Création 2014

Le Sorelle Macaluso © Christophe Raynaud de Lage

Infos pratiques

Présentation

Sept soeurs, suspendues entre la vie et la mort, se chamaillent et se souviennent. Fantômes de vieilles filles siciliennes ou pléiades contemporaines, elles semblent rejouer sans cesse les mêmes histoires. Une en particulier, pivot tragique de leur vie. Un jour, à la mer, deux soeurs jouent : une mourra noyée, l'autre sera considérée coupable et, à ce titre, excommuniée. Le drame fait dérailler l'histoire de cette famille condamnée à errer, à tourner en boucle au rythme des enterrements et des souvenirs rabâchés. Comme toutes les anecdotes que les sept soeurs narrent, miment ou vocifèrent, cette scène inaugurale est farce et tragédie. Alternant légèreté, fureur et ironie, les soeurs mettent leur corps en jeu. Elles disent autant qu'elles vivent la solidarité et la rancoeur qui les lient. Coincées dans une jeunesse à la fois ingénue et perverse, elles peinent à incarner les femmes que leur mère leur demande de devenir. Avec Le sorelle Macaluso, Emma Dante crée une fable sociale dans laquelle volent secrets, chaussures et crucifix. Autant de signes d'un intérieur sicilien, dont les occupants font mine de vouloir s'échapper alors qu'ils ne cessent de l'habiter. En dialecte palermitain, Le sorelle Macaluso rend un hommage poétique au Sud italien, tout en posant un regard empathique et sans concession sur la pauvreté et les traditions.

Palerme est le personnage principal des pièces d'Emma Dante. Elle s'y est réinstallée voilà quinze ans, après s'être formée et avoir fait ses armes à Rome. Avec sa compagnie, elle a investi une cave, La Vicaria, du nom d'une ancienne prison où se tenaient les procès de sorcières. Tout un programme si l'on considère l'intérêt qu'elle manifeste, dans son théâtre, pour les pestiférés, les déviants, les possédés. Rétifs aux standards européens et mondialisés, les êtres qui peuplent le théâtre d'Emma Dante s'accrochent et s'engluent à leur temps et à leurs traditions. Ils parlent le plus souvent un dialecte palermitain, que les acteurs et actrices de la compagnie font résonner dans les plus grands théâtres européens. Irrigués par des formes théâtrales traditionnelles – opérette populaire, théâtre de marionnettes –, les textes et les mises en scène d'Emma Dante jouent d'une balance subtile entre mélancolie et humour féroce, entre grandes mythologies et petites gloires quotidiennes. Ces dernières années, elle a mis en scène ses propres textes, dont Le Pulle, opérette amorale et la Trilogia degli occhiali (Trilogie des lunettes), joués dans toute l'Europe, ainsi que Carmen de Bizet à la Scala de Milan, dirigé par Daniel Barenboim. Dans le cadre du projet européen Villes en Scène/Cities on Stage, le Teatro Stabile de Naples a demandé à Emma Dante d'être artiste associée. En écrivant et en créant Le sorelle Macaluso, Emma Dante entame en 2014 une tournée européenne pour parler de son Sud.

Renan Benyamina, avril 2014

Distribution

Texte, mise en scène et costumes Emma Dante
Lumière Cristian Zucaro
Armures Gaetano Lo Monaco Celano
Assistanat à la mise en scène Daniela Gusmano

Avec 
Serena Barone Lia
Elena Borgogni Antonella
Sandro Maria Campagna Père 

Italia Carroccio Gina
Davide Celona Davidù
Marcella Colaianni Cetty
Alessandra Fazzino Maria
Daniela Macaluso Pinuccia
Leonarda Saffi Katia
Stéphanie Taillandier Mère

 

Production

Production Teatro Stabile di Napoli
Coproduction Festival d'Avignon, Théâtre National (Bruxelles), Folkteatern (Göteborg)
En collaboration avec Atto Unico, Compagnia Sud Costa Occidentale
En partenariat avec le Teatrul National Radu Stanca (Sibiu)
Avec le soutien du Programme Culture de l'Union européenne dans le cadre du projet Villes en Scène/Cities on Stage

Photos

Audiovisuel

En savoir plus