Dinozord : The Dialogue Series III

  • Danse
  • Théâtre
  • Musique
  • Vidéo
  • Spectacle
Archive 2007

Faustin Linyekula / Studios Kabako

Kinshasa / Kisangani

Dinozord : The Dialogue Series III © C.Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Infos pratiques

Présentation

Le théâtre est pour Faustin Linyekula une question de corps et de présence. C'est ce que sa formation initiale, les ateliers de théâtre du Centre culturel français de Kisangani, sa ville d'origine, située au nord-est de la République Démocratique du Congo, lui permet de découvrir. Ses études interrompues suite à la guerre qui bouleverse son pays, c'est au Kenya, avec Opiyo Okach, mime et danseur, qu'il développe son travail en direction de la danse et de la chorégraphie. En 1997, il fonde avec lui et la danseuse Afrah Tenambergen la compagnie Gàara, première initiative en danse contemporaine à Nairobi. De 1998 à aujourd'hui, Faustin Linyekula multiplie les projets et diversifie sa recherche, travaillant aussi comme danseur, chorégraphe et pédagogue en Europe, en Afrique du Sud et à la Réunion. En 2001, il décide de retourner dans son pays où il met en place une structure de création et de formation pour la danse et le théâtre visuel, les Studios Kabako. À partir de là, il crée ses propres pièces, Spectacularly empty (2001), Triptyque sans titre (2002) pour la scène ou d'autres espaces, sous forme d'installations, performances évolutives, telles Radio Okapi (2003 à 2006) ou veillées, Le Festival des mensonges. Il s'installe aujourd'hui dans sa ville natale Kisangani.
Au Festival d'Avignon, Faustin Linyekula devait présenter avec Sylvain Prunenec Si c'est un nègre / autoportrait dans le cadre du Vif du Sujet en 2003.

Que sont devenus les rêves ? Ceux des amis de Faustin Linyekula, Kabako, Vumi, Aimé, Jean-Paul, Akim, avec lesquels il imaginait, adolescent, de changer la littérature et le théâtre africains ? Ceux qui n'ont pas voyagé comme lui et sont restés dans son pays d'origine, l'ex-Zaïre et actuelle République Démocratique du Congo ? Comment vivent et pensent les habitants de sa ville natale, Kisangani ? Le chorégraphe nous conte leurs histoires qui est aussi la sienne et celle d'un peuple pris, selon l'expression de Georges Perec, dans le mouvement de “l'Histoire avec sa grande hache”. Le Requiem de Mozart, par fragments, le chant, la danse, des images filmées tissent les fils d'un propos éclaté comme la mémoire de l'errance. Le personnage interprété par Faustin Linyekula est le narrateur de ce récit poétique qui, en dialogue avec de jeunes artistes congolais, danseurs, comédiens et un chanteur lyrique haute-contre autodidacte, nous convient à marcher avec eux dans ce paysage de ruines où il est nécessaire de donner une sépulture aux amis avant de pouvoir renaître aux rêves et à l'avenir. Entre fiction et réalité, images et objets façonnés par des techniques de survie, du bricolage, du presque rien, Faustin Linyekula plante ses préoccupations d'artiste et trouve une autre forme de langage. Une approche du réel qui se tient à l'écart des ressorts tragiques ou comiques pour ouvrir d'autres espaces de réflexion et de partage, à partir du corps et de la voix. IF

Distribution

direction artistique: Faustin Linyekula
avec: Sammy Baloji, Dinozord, Papy Ebotani, Serge Kakudji, Djodjo Kazadi, Faustin Linyekula, Papy Mbwiti
textes: Richard Kabako, Antoine Vumilia Muhindo
vidéo, photo: Sammy Baloji, Antoine Vumilia Muhindo, Faustin Linyekula
en vidéo: Papa Rovinsky, griot multidimensionnel
musique: Wolfgang Amadeus Mozart (Requiem, fragments) par la Chorale Charles Lwanga de Kisangani, Joachim Montessuis (Nirica), Arvo Pärt (Pari Intervallo, Redeuntes in mi, Trivium, Annum per Annum), Jimi Hendricks (Voodoo Child)
administration: Virginie Dupray
assistée de: Jean-Louis Mwandika

Production

production: Studios Kabako, New Crowned Hope (Vienne)
en coproduction avec: Tanzquartier Wien, KVS Theater (Bruxelles)
avec le soutien de: la Halle de la Gombe - Centre culturel français de Kinshasa, de l'Organisation internationale de la Francophonie, de la drac Île-de-France - ministère de la Culture et de la Communication et de CulturesFrance dans le cadre du programme Afrique en créations

Photos

En savoir plus