Le Sacrifice

  • Danse
  • Spectacle

Dada Masilo

Johannesbourg / Création 2021

Reflet de l’héritage botswanais de Dada Masilo, Le Sacrifice questionne le mal que se fait l’humanité. Est-ce bien nécessaire pour changer ?

Le Sacrifice, Dada Masilo, 2021 © John Hogg

Infos pratiques

Présentation

Avec Le Sacrifice, la chorégraphe Dada Masilo explore le minimalisme et l’animalité de la danse tswanaise en regard de l’œuvre musicale d’Igor Stravinsky, Le Sacre du Printemps. Car pour la chorégraphe qui a grandi en Afrique du Sud dans un environnement Xhosa, la question n’était pas seulement de faire comme à l’accoutumée, mélanger des danses apparemment différentes, mais de partir à la rencontre de ses origines profondes et de travailler des marqueurs identitaires : le collectif, la scansion, les rites et plus loin encore le désir sacrificiel. « Pour demander quelque chose aux ancêtres, il faut être capable de donner quelque chose en retour ». Si aujourd’hui Le Sacrifice se fait le reflet de son héritage botswanais, il questionne avant tout le mal que se font les humains. Est-ce bien nécessaire pour changer ? Que doit-on sacrifier ? Comment repartir autrement ? Sur scène, quatre musiciens et douze danseurs s’organisent en une communauté dont l’humour et les rires rendent le cruel un tant soit peu vivable.

Distribution

Avec Dada Masilo, Sinazo Bokolo, Refiloe Mogoje, Thandiwe Mqokeli, Lwando Dutyulwa, Thuso Lobeko, Llewellyn Mnguni, Steven Mokone, Kyle Heinz Rossouw, Lebo Seodigeng, Thami Tshabalala, Tshepo Zasekhaya
Et les musiciens Ann Masina, Tlale Makhene, Leroy Mapholo, Nathi Shongwe

Chorégraphie Dada Masilo
Musique Ann Masina, Tlale Makhene, Leroy Mapholo, Nathi Shongwe
Costumes David Hutt

Production

Production  The Dance Factory (Johannesburg)
En partenariat avec France Médias Monde

Photos

Audiovisuel

Et…