Patrice Chéreau : Phèdre

  • Projection
Archive 2019
Monument de la tragédie française classique, Phèdre fascine tout autant qu’elle inquiète. Dans sa mise en scène du chef-d’œuvre de Racine, Patrice Chéreau fait résonner le plaisir du texte et le monde sensible de Phèdre.
Patrice Chéreau : Phèdre

Infos pratiques

Présentation

Monument de la tragédie française classique, Phèdre fascine tout autant qu'elle inquiète. Dans sa mise en scène du chef-d'oeuvre de Racine, Patrice Chéreau fait résonner le plaisir du texte et le monde sensible de Phèdre.

Jusqu'ici, tout avait éloigné Patrice Chéreau du théâtre de Racine. À 30 ans, il s'était même juré de ne jamais monter un classique français en alexandrins. Phobie de cette "fausse musique, effrayante", trop bien connue depuis le lycée, et à laquelle il préférait la "sauvagerie" de Shakespeare. En 1995, à la fin des répétitions de Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès, la créatrice des costumes Moidele Bickel lui lance comme une énigme : "Maintenant, c'est Racine que tu dois monter. Et de la même façon !" Curieux, Chéreau relit Phèdre et éprouve ce besoin de faire entendre Racine pour nous restituer une Phèdre pleinement humaine et charnelle, ravagée par les contradictions du désir. À l'inverse des metteurs en scène gagnés par l'ivresse du langage versifié (Antoine Vitez en 1975), Patrice Chéreau travaille sur le sens et sur la tragédie même. Il cherche à faire entendre la voix de Phèdre à un public qui ne la connaît pas. À ceux qui regrettent quelques coupures dans la version de Racine, Chéreau répond par sa seule envie de "raconter, le mieux possible, une histoire d'êtres humains".



Distribution

Avec Dominique Blanc (Phèdre), Éric Ruf (Hippolyte), Pascal Greggory (Thésée), Michel Duchaussoy (Théramène), Christiane Cohendy (Oenone), Marina Hands (Aricie), Nathalie Bécue (Panope), Agnès Sourdillon (Ismène)

Mise en scène Patrice Chéreau
Texte Jean Racine
Collaboration artistique Philippe Calvario
Assistants à la mise en scène Dominique Furgé, Valérie Nègre
Décors Richard Peduzzi
Lumières Dominique Brugière
Costumes Moidele Bickel

Réalisation Stéphane Metge
Musique Éric Neveux
Montage Hélène Viardet

Production

Coproduction ARTE France, Azor Films, Ina, Love Streams, Odéon-Théâtre de l'Europe, RuhrTriennale

Enregistré en avril 2003 à l'Odéon-Théâtre de l'Europe aux Ateliers Berthier

En photos