Au revoir

  • Lecture
Archive 2019
L’adieu d’un père à ses fils partis pour Mars. Un adieu aussi à ce vieux désir des hommes de changer le monde, plutôt que de le fuir pour en salir un autre.
Matthieu Almaric & Antoine Jaccoud © Simon Letellier

Infos pratiques

Présentation

France Culture s'associe à la Sélection suisse en Avignon et au Centre culturel suisse de Paris pour accueillir cette lecture inédite en France.

Le duo n'a pas été formé pour l'occasion et c'est ce qui fait le sel de cette proposition. Depuis qu'ils se sont rencontrés sur un tournage des frères Larrieu, Antoine Jaccoud et Mathieu Amalric se vouent respect et amitié. C'est en toute quiétude que le dramaturge et scénariste confie à l'acteur le monologue qu'il a écrit pour lui. Celui d'un père qui prend congé de ses enfants, partis s'établir sur Mars. « Au revoir » se sont-ils dit sur le tarmac, mais se reverront-ils seulement un jour ? Avec une tendresse lucide, Antoine Jaccoud transforme l'au revoir intimiste d'un père à ses fils en une déclaration éminemment politique. Un adieu à ce constant désir des hommes de changer le monde, auquel l'illusion d'en conquérir de nouveaux - pour mieux abandonner l'ancien - se sera désormais substituée. 

Antoine Jaccoud écrit pour le cinéma, le théâtre et tout ce qui peut donner un support à l'expression orale. Il a coécrit et dialogué les films d'Ursula Meier (L'enfant d'en  haut, Journal de ma tête, Home), de Bruno Deville (Bouboule) ou de Bettina Oberli  (Le vent tourne). À la scène, il fait entendre Le mari de Lolo (Ferrari), le dernier  paysan du monde dans On liquide ou dit adieu aux bêtes dans son « monologue du zuophile », créé au Théâtre de Vidy-Lausanne en 2017 avec Jean-Yves Ruf. Antoine Jaccoud tourne également sur les scènes de Suisse et d'ailleurs avec les auteurs et musiciens du groupe de spoken word « Bern ist überall » ou en duo avec les  musiciens Christian Brantschen ou Sara Oswald. Au revoir, créé à Genève en 2017  avec et pour Mathieu Amalric est son plus récent monologue. On a récemment  retrouvé l'acteur et l'auteur réunis dans Insulaires, un film documentaire de Stéphane Goël, sorti en mars dernier, dont Antoine Jaccoud a écrit la narration.

Le texte Au revoir d'Antoine Jaccoud est publié chez BSN presse (Lausanne).

Distribution

Texte inédit  Antoine Jaccoud
Réalisation Pascal Deux
Lecture Mathieu Amalric

Production

Coproduction France Culture / Sélection suisse en Avignon / Centre culturel suisse. Paris
En partenariat avec Festival d'Avignon - impulsion La Fureur de lire – Genève

En photos

Cour du musée Calvet © Christophe Raynaud de Lage

Et…