LENZ

d'après Jakob Michael Lenz, Georg Büchner et Johann Friedrich Oberlin

  • Théâtre
  • Spectacle
Archive 2016

Cornelia Rainer

Vienne / Première en France

LENZ © Christophe Raynaud de Lage

Infos pratiques

Présentation

En 1835, Georg Büchner, exilé à Strasbourg, s'intéresse au séjour que le poète et dramaturge Jacob Lenz effectua en 1777 au Ban de la Roche, dans la demeure du pasteur Oberlin. De cette parenthèse de 21 jours au coeur des Vosges, il cherche à faire entendre les tourments d'un écrivain aux prises avec ses questionnements existentiels. Au sein de ce village et plus précisément au centre d'une communauté de fidèles qui entourent le pasteur, Lenz se sent généreusement accueilli mais prend conscience que le seul remède proposé à ses angoisses est une foi qu'il a déjà rejetée dans sa jeunesse. Si le salut existe, ce ne sera pas celui-ci... En adaptant ce récit très intense et en y ajoutant des extraits de pièces de théâtre, de drames et les notes du pasteur Oberlin, Cornelia Rainer réalise le portrait d'un homme souffrant qui ne trouve pas de repos et propose de découvrir une oeuvre et un auteur trop souvent dans l'ombre de son maître Goethe. Accompagnant au plus près l'écriture de Büchner faite d'harmonie et de dysharmonie, la metteuse en scène autrichienne a imaginé, dans une scénographie spectaculaire, un théâtre musical où la partition contemporaine nourrie de percussions se confrontera aux chants religieux que pouvaient entendre Jacob Lenz dans son exil vosgien. Poids de la religion, puissance de l'univers, violence des éléments, hypersensibilité des âmes... Lenz ouvre la porte au romantisme.

C'est en décembre 1835 que Georg Büchner rédige un récit inachevé, LENZ, dans lequel il reconstitue à sa manière le séjour du poète et dramaturge Jacob Lenz chez le pasteur Oberlin. Exilé comme son modèle, Büchner a fui la principauté de Hesse à cause de ses écrits politiques, après avoir composé sa première oeuvre dramatique La Mort de Danton. Tout en poursuivant ses études de médecine, il écrit Léonce et Léna en 1836 puis Woyzeck, ultime oeuvre, elle aussi inachevée. Il décède le 19 février 1837 à Zurich à l'âge de 23 ans après avoir contracté le typhus.

Distribution

Adaptation et mise en scène Cornelia Rainer
Scénographie et costumes Aurel Lenfert
Musique Sophie Hunger, Christian Prader, Julian Sartorius
Dramaturgie Sibylle Dudek
Lumière Bernhard Schmidhuber
Assistanat à la mise en scène Claire Tudela

Avec Jele Brückner, Jakob Egger, Noah Fida, en alternance avec Merlin Miglinci, Cornelia Köndgen, Markus Meyer, Heinz Trixner et le musicien Julian Sartorius 

Production

Production Theater Montagnes Russes
Coproduction Young Directors Project, festival de Salzbourg
Avec le soutien de la Chancellerie fédérale autrichienne pour l'Art et la Culture, du Forum culturel autrichien de Paris et de HS-Art Service Austria

Photos

Audiovisuel

En savoir plus