Un nid pour quoi faire

d'Olivier Cadiot

  • Théâtre
  • Spectacle
Archive 2010

Olivier Cadiot & Ludovic Lagarde et Olivier Cadiot

Paris - Reims / Création 2010

"Un nid pour quoi faire" est publié aux éditions P.O.L
Un nid pour quoi faire © Christophe Raynaud de Lage

Infos pratiques

Présentation

« Cour royale en exil à la montagne cherche conseiller image, chambre tout confort dans chalet atypique, artiste s'abstenir. » Telle est l'annonce à laquelle répond Robinson, héros du roman d'Olivier Cadiot que Ludovic Lagarde et la troupe de la Comédie de Reims portent aujourd'hui sur scène. Et voilà Robinson projeté dans un improbable royaume, régi par une Majesté déjantée, drôle et cynique à souhait. Chez ce monarque de droit divin, dans son chalet-château de sports d'hiver, tout est mis à mal par les pressions inhérentes à la vie contemporaine. La cour est en ordre de marche, menée par une maîtresse à la main de fer gantée de cuir, régentant le petit personnel tout en rêvant aux séries américaines. Mais tous les sujets sont tendus, plutôt tordus, entre le service traditionnel de sa Majesté et leur place - sinon leurs fantasmes - d'hommes et de femmes d'aujourd'hui : le chambellan fait de la luge et se prend pour un commercial, le grand écuyer chevauche des bobsleighs et dessine des logos, le docteur royal pratique la médecine douce, les princesses de sang portent des robes roses tout en s'inventant des destins d'executive women. Au milieu de cette cour aussi surannée que technoïde, Robinson, personnage-fil rouge des romans d'Olivier Cadiot, promène ses pensées extra-lucides et ses rapprochements surprenants. Il y cherche un nid, mais trouve surtout une principauté de comédie, saisie par le délire quand ce n'est pas la débauche, où la tyrannie se mesure centimètre par centimètre à la hauteur des fauteuils, où le pouvoir fait de l'œil à la communication et le système de la cour hésite entre la farce bouffonne et les portes qui claquent d'une pièce de boulevard. Pourtant, qu'on y fasse attention : les éclats de rire sont meurtriers. Ce roi, ces courtisans, cette langue de la flatterie comme de la satire, ces envies entre loisirs et culture de masse, cette cour lorgnant vers la gouvernance d'entreprise, c'est ici et maintenant ! ADB

Distribution

texte Olivier Cadiot
adaptation Olivier Cadiot et Ludovic Lagarde
mise en scène Ludovic Lagarde
musique Rodolphe Burger
scénographie Antoine Vasseur
lumière Sébastien Michaud
son David Bichindaritz
costumes Fanny Brouste
maquillage Corinne Blot
vidéo David Bichindaritz, Jonathan Michel
chorégraphies, mouvements Stéfany Ganachaud
assistanat à la mise en scène Rémi Barché, Chloé Brugnon

avec Pierre Baux, Valérie Dashwood, Guillaume Girard, Constance Larrieu, Ruth Marcelin, Laurent Poitrenaux, Samuel Réhault, Julien Storini, Christèle Tual

Production

production La Comédie de Reims Centre dramatique national
coproduction Festival d'Avignon, Compagnie Ludovic Lagarde, CDDB Théâtre de Lorient Centre dramatique national, Maison de la Culture de Bourges Scène nationale, Théâtre Auditorium de Poitiers Scène nationale
avec le soutien de la Région Champagne-Ardenne, de la Région Île-de-France, de Théâtre Ouvert Centre dramatique national de création, du Théâtre national de la Colline, de Château de Versailles-Spectacles, du Fonds d'insertion pour jeunes artistes dramatiques de la Direction régionale des Affaires culturelles et de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
avec la participation artistique du Jeune Théâtre national
Le Festival d'Avignon reçoit le soutien de l'Adami pour la production.

Photos

Audiovisuel

En savoir plus