Le temps du récit

  • Ateliers de la pensée

À force de raconter tant d’histoires, risquons-nous de perdre le sens du réel ?

De la communication politique aux campagnes marketing, plus rien n’échappe à la mise en récit. Mais alors que se brouillent les frontières entre les faits et la fiction, et la distinction entre le vrai et le faux, que reste-t-il de la dimension éthique de cette fonction narrative ? Raconter des histoires, est-ce encore une façon de reconnaître les identités personnelles et collectives, ou juste une façon de fuir le réel ?

Avec Michaël Fœssel philosophe et auteur de Quartier rouge. Le plaisir et la gauche, Antoine Garapon ancien magistrat et auteur de Le Numérique contre le politique et Olivier Py, metteur en scène et directeur du Festival d'Avignon.
Animé par Emmanuelle Saulnier-Cassia critique de théâtre à la revue Esprit