Avant, on pouvait mourir !

  • éducation artistique et culturelle

novembre 2021

La Protection judiciaire de la jeunesse Alpes-Vaucluse et le Festival d’Avignon ont invité des jeunes en résidence à La FabricA à concevoir un objet artistique autour de l’abolition de la peine de mort.

Avant, on pouvait mourir ! © Barbara Buchmann-Cotterot

Ces jeunes pris en charge à Avignon, Montfavet et Carpentras ainsi que leurs éducateurs, infirmière et psychologue ont été en résidence artistique à La FabricA avec les comédiens et metteurs en scène de la compagnie Primesautier Théâtre, Julie Minck, Antoine Wellens et Virgile Simon.

Au cœur de leur réflexion, le combat de Robert Badinter et son adaptation en bande dessinée (L’abolition, le combat de Robert Badinter (NE), de Marie Bardiaux-Vaïente et Malo Kerfriden © Editions Glénat, 2021). Une semaine où entre temps d’écriture, pratique théâtrale et sensibilisation à la technique, des espaces de discussion ont été ouverts pour une mise en commun des avis, sentiments et réflexions de chacun autour du droit à la vie.

Distribution :

Avec Julie Minck, Antoine Wellens, Virgile Simon et huit jeunes pris en charge à Avignon, Montfavet et Carpentras et leurs accompagnateurs.
Texte et mise en scène : Julie Minck, Antoine Wellens, Virgile Simon

Production :

Avant on pouvait mourir !, un projet de la Protection judiciaire de la jeunesse Alpes-Vaucluse et du Festival d’Avignon avec le Primesautier Théâtre
Avec le soutien de la Direction régionale des Affaires culturelles de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Préfecture de Vaucluse dans le cadre de la politique de la Ville et la Mission de veille et d’information.
Avec le concours des Ceméa, Amnesty International